Friday, September 29, 2006


Cette moment nous n'avons pas du beboir e du mangé. Mais nous ne sommes pas preocupé parce que un batteau du roi viens pour la notre direction.

Et bom... voilá. Q'est que nous pouvons faire? Nous sommes des pirates, oh lá lá.

Étic? Crise existencialle? Pour roubé une chose que nous fait du falte? Ah non! Ça etait bonne.

Ranhette, la capitaine

Saturday, September 23, 2006

Terre á viste

La voyage est longue.
Je suis farte de la mer pour toute lade. Le mangé est presque a terminé e maintenaint nous pesquons alforreques pour grelhe. Nous avistons une ille e nous allez atraque pour caçé quelques animaux. C’est la notre chance.
La notre joie sont les chanson de Jonice e les quadrinhes de Matisfolle.

Ranhette, la capitaine

Saturday, September 16, 2006

Il n’y a pas seulement un trésor


La chose bleu grimper á borde e apanhé un pifô avec nous. Quand il adormecê nous atirons lui aux tubarons. Et voilá: la histoire de la chose bleu c’est fini.

Avec cette brincadére le run est presque terminé.

Antoine mandé une boteille avec une mensaje: le Malandrin a decouvert le trésor. Je ne suis pas preocupé parce que je sais qui il y a beaucoup de trésor espalhe pour ai et avec chance… nous serons riche.
Il dit aussi que me arranje un place supérieur dans la armade de cette pilantre mais je crois que il veux me trompé. Si je dit oui au Malandrin, je irai limpê le convé. Ah non!


Ranhette, la capitaine

Tuesday, September 12, 2006

La chose bleu

Hier, la tripulation chanté la chanson de Jonice et subitement tout le monde vú une chose vert au milieu de la mer donc un marinhere crier pour moi: “Capitaine, capitaine!”

Q’uest que il se passe t’il maintenaint?

Nous tirons la chose vert pour dans le bateau: Qui est vous? Je demandé.

“Je suis vert, Je suis marcian, Je suis homossexual e j’ai fain”, a dit la chose vert.

Bom! Ça vas! Je te donne um pain avec du beurre mais c’est tout.

Je lui donné le pain. Il y a mangé e puis nous projetons lui pour les vagues.

La tripulation recommencé a chanté. En avant, ils on vú une chose rouge. Quelle jour! Oh didon! Mais nous avons pas du paix ici?

Qui est vous? Je demandé encore.

“Je suis rouge, je suis venusian, je suis homossexual e j’ai soif”, a dit la chose rouge.

Bom! Ça vas! Je te donne une biére mais c’est tout.

Il ya boir le biére e puis “homme borde fore”.

Deux minutes aprés la tripulation vú une chose bleu dans un petit bateau e tout de suit demandé: “Homosexual, quelle est ton probléme?”.

La chose bleu aproximé son bateau presque notre cacilhiére e dit: “Votre documents, s’ il vous plait”.

Sains documents et sains l’argent pour pagué la multe je invite la chose bleu pour grimper á bord boir un peu de run avec nous.


Ranhette, la capitaine

Saturday, September 09, 2006

Etait une fois

Etait une fois que un petit bateau
naveguè, navegué
navegué une, deuz, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix semaines
navegué, navegué



(se toi pense que cette histoire est petite tu peux recommence)



Ranhette, la capitaine

Wednesday, September 06, 2006

Nous sommes en voyage déjá

Nous sommes em voyage déjá

Cette tripulation n’est pas de confiance. Quleconque prétexte est bonne pour se bazé aux ses devoirs de marinheres.
Jonice et Leonorete disent “Non, c’est pas vrai. Nous sommes toujours ici".

Je sais déjá qui a volé mon oiseau chérie. Daruine! Lui a dissequê le pauvre. Cette bizarre homme de science ne laisser pás a moi une plume pour recordation.

Toujours, aprés midi commence les conflits. Depuis déjeuner tout le monde bois de rum e apanhe une bebedole qui n’est pas brincadére.

Je besoins de trouver un treseur vite pour achete une tasque. Cette vie de pirate est nuire pour moi.



Ranhette, la capitaine

Monday, September 04, 2006

Ou est ma tripulation?

Ahhhhhhhhhh! Quelle deception. Je me recolhe trois jour avec un desgoste á cause de mon perroquet et quand je retorne aux mês comandes seulement il y a la metade du duzie de ma tripulation!!!

Ou est le reste? Ça alors...

Etait la fete du avante. Je sui sure. Ah! Cette comunistes me vollent la tripulation. Je irai me revanché.


Ranhette, la capitaine

Friday, September 01, 2006

Je suis desolé


Oh mon dieu!
Je irai me retire á ma cabine. Je ne sais pas combien du temp. Peut etre deux ou trois jours.
Je suis malade á cause de vagues. Oh comme elles sont forts.
Je suis triste á cause de la disparition de mon perroquet. Oh! Comme il etait mignone. iL etait le perroquet plus jolie du monde.

Je besoins decouvre quelle bandit a mangé mon oiseau. Depuis je le torce son pescoçe avec mes mains et je mande faire cabidelle du riz pour toute la tripulation avec son plasme.

Le Merchant dit que veux 100 piéces de monnaie d'or (de 100 grammes) en avance. Je ne tiens pas cette l’argent. Persone ne préte pas cette montant. Le Merchant besoin se fier á moi. Je ledonne ma parole d’honre. Quand je la donné elle est donné ni qui la vache tusse. Il avait de confiê á moi.

Et je irai confie á Pablito aussi. “Son” tréseur est gratuite et je ne paguê rien pour un outre tréseur. De cette maniére je resterai avec deux. Aux méres du Caraibes il y a beaucoup de monnaie dans le fond á cause de Cortez e Pizarro.

Je besoins de arrive ao tréseur avant Drake, Hook, Barbe bleue et Iglo.



Ranhette du Nez, la capitaine

Wednesday, August 30, 2006

Mon perroquet est disparu

Mon perroquet est disparu.

Mon perroquet est disparu.
Mon perroquet est une acessoire nécessaire á ma reputation de capitaine. Je ne peux pas viajê sans perroquet.

Sans dout il etait déjá mangé pour quelq’un á bordô.
Rayon et foudre (ça veux dire, raiô e coriscô).

Je veux mon perroquet.


Ranhette du Nez, la capitaine

Monday, August 28, 2006

Alors, on partirais aujourd’hui

Bah! Comme é dificil etre capitaine. Parce que un dis une chose e outre dis outre chose. Moitié de la tripulation veux le tréseur. L’autre motié veux seulemente l’aventure. Moi, je veux l’aventure e le tréseur.

Et quelle tripulation est dans ce bateau. Je besoins de agradê a grec et troyen. De la Spade et Mattisfolle compose quadrinhes, Darrruinne aime plus les larves du minhoc qui son camarades. Oh ça allors. Je commence a perdre la paciance. Et quand je perdre la paciance…

Je me vú forcé a prenez un marinhére dans la pouron. Il sait oú est le tréseur mais veux l’argent pour la information. Mille milliards de mille sabords. La prochaine semaine seulement mange du pain e boir de l’au pour il voir qu’est que c’est bom pour la tosse.

Nous avons aussi une outre demoiselle marin, Marguerite. Cette elle qui se va occupé de la cuisine.

- Qu’est que c’est le dinner Marguerite, je demandê. E elle ma repondez: escargots sans tripe.

- Ah bom!? Ensuite on vera.

Le furacon Erneste est maintenaint aus Caraibes. Je ne veux pás voir mon bateau au fond de la mer .


Ranhette du Nez, la capitaine

Friday, August 25, 2006

On ne partirons pas demain


Et voilá. C’est ça. On ne partirons pas demain.
Les motifs? Ó lá lá.

En premiére place Antoine dis qui sait ou est le trésor e voulez l’argent pour la information, qui partirai avec nous et aprés dis qui allez vendre la information a l’autre pirate, Malandrin. J’ai pas connais cette personne. Alors, Antoine pertencé aux bonnes ou aux mechantes? Se il ne parle pas il passé une semaine dans la pouron a mangé pain e boir de l’eau de limpê le pont pour aprendre bonnes maniéres.

Louis dis que n’aime de la Marselhese. Que La portuguese était mieux pour la notre consideration comme pirates. Oui, d’acord. De temps en temps je sais perdú. Je suis un capitaine democratique.

Daruinne veux dissequê tout qui voit avant ses yeux, las barates, les rats et se quelq’un chatiê á lui... c’est dangereux voulez connecez l’alme des choses.

Pablito, Un espanholê, se enregistrer pour la voyage. Un espanholê au milieu de tant français c'est pas propice. Probablement il haveré une baroufle avant de partir. Mais alors, j’ai aceppté Pablito.

Heureusement, Jonice, Vidrinhe, Leonorete e Matisfole seulement se preocupent avec les galinhes e la coleur de rum: branquê ou tinte. Tante fazê. Moi j’aime mieux du tinte.



Ranhette du Nez, la capitaine

Thursday, August 24, 2006

Nous partirons demain

Ah non!

Cette blog est un diére de bordô mais je ne peux pas écrire tous les jours. J’ai beaucoup de affaire en demandê á la tripulacion pour limpê le bateau.

Oh lá lá. Ce sont une cambade de malandres.

Alors, ça vas.

Camarades, nous partirons demain pour notre voyage. Nous avons faire la volte au monde pour chercher le trésor. Tout le monde apporte une garrafe de rum. C'est obrigatoire.

Allez enfants de la patrie.
Les jours de gloire sont arrivé

Aujourdui un corsaire de Francis Drake ma demandê: "If you were a pirate, how would you avoid laughing when saying "poop deck"? "

Et moi, qui connais plus de language, répondu: "What do you mean by that? "

Bah! J’ai répondu bien, non?!


Ranhette du Nez, la capitaine

Wednesday, August 23, 2006

Réponse a La Spade e a Daruinne

Bonjour De La Spade

Pardon, mon ami, je ne besoin pas de un capitain parce que moi cheguê e sobrê pour la tarefe. Mais se tu voulez pertencê á lá triplulacion vous pouvez être le imidiat, qui c'est la personne logo á bas du capitain.



Bonjour Daruinne.

Je te reponse avec toute le plaisir á tes questions.
Em premiére place, la perne de pau est perdú á combate: une bolle de canhon e pum! Perne se foi.

Em seconde place: la main em ganchô c'est parce que étais mangê pour un tubaron ou alors pour une piranhê.

Et voilá.

Ranhette

Monday, August 21, 2006

Bonjour!


Bonjour! Bonjour!

Je m'apelle Ranhette du Nez et je suis une pirate des méres et je tiens un bateau (Le Cacilhiére Fantôme).

Je comence maintenant mon diére de borde. Je ne veux pas parlez de poesie ou outres choses demasié compliquês. Je cherche seulement le tréseur perdu et je ne sais pas oú il est.

Se vous tenez problémes avec mon français vous besoins de etudier plus cette langue. C'est pas ma faute.



Ranhette du Nez